bureaux conseils

 

Bird Office vous donne sa recette pour créer le bureau idéal

Il va sans dire que l’environnement de travail est primordial pour le bien-être des salariés. Cela revient à affirmer, en réalité, que l’environnement de travail joue un rôle central dans la productivité et la créativité de ces derniers. Autant les salles de réunions que les bureaux doivent donner envie aux salariés de travailler. Ainsi se pose bien naturellement la question de l’amélioration de cet environnement, de manière à ce que les salariés s’y sentent bien et puissent travailler à la pointe de leur potentiel.

Comment créer le bureau idéal ?

La question est d’autant plus actuelle dans le contexte actuel d’un marché de plus en plus dynamique qui impose, de ce pas, de plus en plus d’exigences en matière de rentabilité. L’exemple le plus parlant pour un bon nombre parmi nous serait certainement la prédominance des bureaux de type à plateau à – ces espaces où les salariés travaillent collés les uns aux autres sans qui’l y ait de murs qui séparent les différents bureaux. Il est sans aucun doute vrai que cette disposition spatiale ne’st pas la meilleure en termes d’environnement de travail et de bien-être des salariés. Mais le fait est que c’est une exigence du marché et que rares sont les entreprises qui peuvent se’n passer. Ainsi, au lieu de réfléchir à une suppression de ce type de bureaux, chose qui n’arrivera pas au vu de la conjoncture économique actuelle, il est davantage préférable de penser à comment aménager, ou carrément créer le bureau type capable d’augmenter la productivité et la créativité des salariés. A ce propos, Bird Office vous propose ici quelques conseils en la matière.

La personnalisation du bureau

Il est certes compliqué d’aboutir à une personnalisation de chaque bureau lorsqu’il est question d’une grande entreprise. Cela étant dit, des efforts en cette direction peuvent considérablement augmenter la productivité ainsi que la créativité des salariés. Il peut s’agir de très petites choses, comme par exemple encourager les salariés à déposer sur leurs bureaux des objets symboliques qui leur inspirent confiance et qui font en sorte qu’ils se sentent chez eux, sans pour autant leur rappeler le confort de leur lit bien sûr. Ainsi, une photo de famille, une plante ou encore une statuette, ce sont lé des objets qui vont personnaliser les bureaux des uns et des autres, de manière ce qu’ils ne perçoivent pas – ou en tout cas de manière à ce qu’ils perçoivent moins – leur espace de travail comme un environnement hostile. Au risque de nous répéter, tout cela aura un effet tout à fait positif sur le bien-être des salariés ainsi que, par conséquent, sur leur productivité et créativité propres.

La délimitation de l’espace de travail de chaque bureau

Lorsqu’on travaille chez soi, la question ne se pose pas vraiment, ou en tout cas moins. Toutefois, dans les bureaux de type à plateau, il est très important que chaque salarié ait son espace propre. L’entreprise a son rôle à jouer ici. En effet, elle peut bien évidemment acheter elle-même des modèles de bureaux délimités de base, au travers par exemple d’éléments en bois qui jouent le rôle de limites à frontalières. Néanmoins, cette sensation d’uniformité peut avoir un effet néfaste sur les salariés. Il est préférable ici aussi de les motiver à délimiter clairement leur espace de travail propre, à travers des objets une fois de plus symboliques – plantes, photos de famille, etc. Ainsi, en s’appropriant l’espace à leur guise, ils se sentiront bien moins agressés par l’environnement immédiat et gagneront en confiance en soi et donc en productivité.

La salle de repos

Que l’on travaille chez soi, dans un bureau de type à plateau à ou encore dans un bureau à classique, il est primordial de pouvoir s’approprier un espace de repos, bien distinct du reste du décor et spécialement conçu pour que l’on puisse s’y évader quelques instants et ne plus penser aux tâches routinières qui nous attendent. En effet, un salarié productif est un salarié qui peut souffler pendant au moins une pause lors de la journée de travail – en dehors bien sûr de la pause déjeuner. à ce propos, une salle de repos avec quelques distractions, à l’Instar d’un baby foot ou d’un jeu de fléchettes, peut s’avérer très efficace en matière de stimulation des salariés. Non seulement ils pourront se déconnecter quelques instants et reprendre le travail bien plus productifs car défoulés, mais la salle de repos jouera une fois de plus le rôle d’un symbole qui rend l’environnement de travail moins hostile. L’on se sent à la fois chez soi, car cette salle nous rappelle le confort de la maison, mais dés qu’on en sort et qu’on est aspiré par le décor du bureau, l’environnement nous rappelle qui’l faut reprendre le travail. Employé de manière rationnelle, ce dynamisme ne peut être que positif en matière de productivité salariale.

L’aspect pratique du matériel de travail

Nous avons commencé par l’aspect symbolique et esthétique, mais il va sans dire qu’afin de stimuler la productivité des salariés, leur matériel de travail doit être performant. Cela ne veut pas dire qui’l faut acheter des ordinateurs dernier cri ou encore des bureaux et des chaises excessivement chers. Néanmoins, investir dans des machines, des bureaux, des chaises, bref, dans un matériel de travail qui permette aux salariés d’effectuer leurs tâches dans de bonnes conditions, c’est bien évidemment primordial si l’on veut stimuler leur productivité ainsi que leur créativité.

La luminosité du bureau et le contact avec le monde extérieur

Enfin, mais pas d’importance moindre, la luminosité du bureau peut, elle aussi, jouer un rôle primordial en matière de bien-être des salariés. Une lumière de jour est bien évidemment à préférer. Non seulement elle fatigue moins les yeux, mais elle présente aussi l’avantage de créer la sensation d’un environnement de travail bien plus agréable. à ce propos, si possible, positionnez les bureaux de manière à ce qu’ils aient une vue vers des fenêtres. Autrement, c’est-à-dire sans avoir de vue sur une fenêtre, on a plutôt tendance à se sentir enfermé dans un cube, ce qui ne’st, bien naturellement, pas la meilleure option. Il est bien plus agréable – ainsi que bon pour la créativité et la productivité – de ne pas se sentir enfermé. Cela dit, il faut bien sûr prendre en compte les alentours de l’entreprise. Si les fenêtres donnent sur un des boulevards les plus bruyants de la ville, cette option devient de suite discutable.